Béziers le conseil municipal évacué : les moments forts du huis clos !

Les moments forts du huis clos

Suite aux évènements du conseil de mardi 22 septembre, le Maire attaque violemment à tour de rôle Mr Couquet et Mr Aboud indiquant qu’ils sont responsables du désordre public, soit par l’opposition qu’ils expriment à ces idées, soit pour Elie Aboud par les commentaires qu’il fait de sa communication. Le Maire se défausse et ne se met à aucun moment en cause sur sa part de responsabilité dans cette situation. Pourtant par ses provocations sa part est énorme et la police municipale a encore fait du zèle hier soir entrainant une réaction de la foule à l’entrée de la salle du conseil

1-la délibération sur le financement d’une digue de privés contre les inondations, retirée car une élue départementale est concernée. le Maire la retire mais parle d’un manque de convenance à Elie Aboud alors qu’il ne fait que le mettre en garde
2-sur sa com provocatrice le Maire n’entend rien des mises en garde « je n’ai de compte à rendre à personne si ce n’est aux biterrois, les élections seront là pour m’indiquer si j’ai raison ou non ». Nous avons un Maire en campagne permanente
3-le maire scrute les écrits de chacun, il va à tour de rôle retourner les textes ou les tweets envoyés par chaque élu de l’opposition en faisant des sous-entendus individualisés, « nous sommes tous sur surveillance » le message est clair.
4-le Maire demande au député de voter les intérêts de Béziers à l’agglomération, il est toujours dans la revanche n’a pas accepté sa défaite, il attaque ceux qu’il appelle les traitres qui acceptent (élus de Béziers) de collaborer avec l’agglomération. Le maire n’a toujours pas compris que cette collaboration avec l’agglomération est nécessaire dans l’intérêt de Béziers mais il en fait une affaire personnelle désormais
5-rapport 24, une association est financée à hauteur de 40 000 euros sans avoir présenté de budget
6-en tout le Maire va embaucher 30 salariés à la Mairie, 10 postes administratifs, 20 policiers municipaux. Quand il est demandé comment il va financer et combien cela coûte il répond simplement « les biterrois apprécieront votre question »
7-le Maire juge le dossier de la CCI concernant son risque de suppression par le gouvernement « pas d’actualité » suite à mon intervention
8-le Maire de Béziers indique que le Maire de Villeneuve les Béziers a demandé et accepté un paiement en 2 ans sur la condamnation récente de remboursement de la ville alors que je le sollicitais sur les finances de Villeneuve et la possibilité pour la ville de Béziers de réaliser un échéancier de 3 ou 4 ans

Add your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Suivez moi

© 2012 Brice Blazy