Discours d’introduction du live : groupe facebook « les véritables serviteurs de la france »

94708773_113272793692925_7889044183250370560_o
Bonjour, je m’appelle Brice j’ai 47 ans, j’ai deux enfants, j’habite Lyon, je suis un simple citoyen comme beaucoup d’entre vous.
Pour les européennes, j’ai pris la présidence d’un micro parti évolution citoyenne avec Christophe Chalençon, l’objectif a été de montrer que nous sommes des démocrates.
Ce qui est prévisible aujourd’hui c’est que nous rentrons dans un monde imprévisible. Dans quelques mois personne ne sait s’il sera touché par ce virus ou par la crise économique, moi le premier. Il n’y a pas de personnes indispensables, moi le premier.
Comme vous je suis perplexe, comme vous je suis choqué sur la manière dont cette crise est gérée, perplexe aussi quant à son issue.
Je suis personnellement de plus en plus dubitatif sur le comportement de nos représentants sur leur machiavélisme sémantique, à l’image du président qui exprime avoir constaté des ratés et nous indique que le moment venu nous tirerons tous ensemble avec lui toutes les conséquences, s’exonérant de fait de toute responsabilité personnelle. A l’image de la jurisprudence « responsable mais pas coupable » cette classe politique est la pour le meilleur et jamais pour le pire. Nous collectivement, nous subissons le pire sans que cela prête à conséquence pour eux.
Alors que la situation sanitaire, sociale et économique n’est pas sous contrôle, nous entendons ça et la comment certains imaginent le monde de demain. Pour atteindre le monde de demain il va déjà falloir traverser le monde d’aujourd’hui qui est digne d’un film catastrophe. Dans le monde d’aujourd’hui les gens qui ne sont rien permettent à ceux qui ont réussi de vivre et de survivre. Je pense aux agriculteurs, au personnel de santé, aux chauffeurs de bus, aux transporteurs, aux caissières, aux ouvriers et tous ceux qui dans l’ombre assurent l’essentiel pour que nos conditions de vie soient préservées. Aux remèdes du passé, on nous propose le même breuvage amer. Nos agriculteurs, nos paysans qui traversent des crises depuis des décennies, eux le savent bien. On nous propose des reports de taxes et des avances remboursables, un cocktail qui conduit malheureusement trop de nos agriculteurs à l’irréparable, le suicide.

La perte nette de l’économie en Mars est de 35%, elle sera de 80% en Avril. Cette perte nette ne peut pas être reconstituée par des emprunts et des dettes, des dettes et des emprunts. Le choc des mesures sanitaires sur l’économie sera au moins deux fois et demie plus important que la crise de 2008 et on ne sait pas encore si nous aurons d’autres vagues sanitaires. Tout cela n’a plus de sens et les mesures proposées ne sont pas au rendez-vous de l’histoire.
Il est difficile de se projeter dans le monde d’après sans parler du monde d’aujourd’hui ou malgré l’arrêt net de l’économie vous constaterez que les bourses mondiales sont restées ouvertes. En connaissez-vous la raison : en fait les experts ne sont pas arrivés à un consensus sur ce que cela entrainerait.
Au sein de ce groupe, nos valeurs, nos engagements, nos parcours nous amènent à ce jour, à cette heure, à ce moment. Nous sommes convaincus que nombreux d’entre vous dans l’ombre, appartenant à toutes les catégories sociales de la population jusqu’aux hauts fonctionnaires partagent ce sentiment, partagent ce diagnostic que le poisson a pourri par la tête et que quelque chose cloche dans le pays. Que ce phénomène n’est pas nouveau. Le COVID a allumé la lumière sur la matrice cachée qui nous dirige. Les fondations de notre système sont basées sur la communication, le conditionnement, les faux semblants et le mensonge.
Dans ce collectif, il n’y a pas de grades, de récompenses seulement l’envie de partager à son niveau, à son échelle la possibilité de contribuer à servir le pays.
Nous nous sommes engagés ici et maintenant à construire un collectif de véritables serviteurs de la France.
Aucun d’entre nous ici ne court après un mandat ou une place quelconque, il faut que ce soit dit en toute transparence. Il n’y a aucune arrière-pensée. On ne peut pas porter une espérance sur des mensonges. Nous nous devons toutes et tous de nous responsabiliser.
Vous avez et nous avons le droit et le devoir de nous préoccuper de notre pays.
Nous avons choisi un autre chemin, celui de rassembler toutes celles et ceux qui se sentent prêts à être de véritables serviteurs de la France.
C’est dans cet état d’esprit que nous avons fondé ce groupe et je laisse la parole aux autres fondateurs du groupe.

Add your comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*



Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Le fond de ma pensée !

Suivez moi

© 2012 Brice Blazy